Advil enfants et nourrissons suspension buvable 200 ml

Code CIP: 3400933640620   Code ACL: 3364062

3,68€

Ce médicament contient de l'ibuprofène. Il est indiqué, chez le nourrisson et l'enfant de 3 mois à 12 ans (soit environ 40 kg), dans le traitement de la fièvre et/ou des douleurs telles que :

maux de tête,
états grippaux,
douleurs dentaires,
courbatures.

ATTENTION MÉDICAMENT
 

En stock

Commande en ligne sécurisée

Laboratoire : PFIZER
Nature de produit : Solution buvable

Notices d’utilisation

Pour connaître les mises en garde, les précautions d'emploi, la composition, la posologie, les contre-indications, veuillez lire :

Réservé au nourrisson et à l'enfant, de 3 mois à 12 ans (soit environ 40 kg).

Posologie : la posologie usuelle est de 20 à 30 mg/kg/jour en 3 à 4 prises sans dépasser 30 mg/kg/jour. Le médicament s'administre au moyen de la seringue pour administration orale (graduée en kg) qui délivre une dose de 7,5 mg/kg par prise. La dose à administrer pour 1 prise est obtenue en aspirant la suspension en tirant le piston de la seringue pour administration orale jusqu'à la graduation correspondant au poids de l'enfant.

Pour chaque prise :

jusqu'à 25 kg : remplir la seringue jusqu'à la graduation indiquant le poids de l'enfant.
entre 25 kg et 40 kg : remplir une première fois la seringue jusqu'à la graduation 25 kg puis une deuxième fois jusqu'à atteindre un total égal au poids de l'enfant (exemple pour un enfant de 30 kg : remplir une première fois la seringue jusqu'à la graduation 25 kg puis une deuxième fois jusqu'à la graduation 5 kg).
au-delà de 40 kg : il existe des formes pharmaceutiques plus adaptées.
Mode d'administration : Voie orale.
Bien agiter le flacon avant l'emploi.
Faire boire de l'eau après absorption de la suspension.

Fréquence d'administration : les prises systématiques permettent d'éviter les oscillations de douleur ou de fièvre. Elles doivent être espacées d'au moins 6 heures.

Durée du traitement : si la douleur persiste plus de 5 jours ou la fièvre plus de 3 jours, ou si elles s'aggravent ou en cas de survenue d'un nouveau trouble, en informer votre médecin.

SI vous avez donné plus d'ADVIL ENFANTS ET NOURRISSONS 20 mg/ml suspension buvable en flacon que vous n'auriez dû, consultez immédiatement votre médecin ou votre pharmacien.

Si vous oubliez de donner ADVIL ENFANTS ET NOURRISSONS 20 mg/ml suspension buvable en flacon, ne donnez pas de dose double pour compenser la dose simple que vous avez oubliée de donner.

Ne jamais utiliser ce médicament dans les cas suivants :

au-delà de 5 mois de grossesse révolus (24 semaines d'aménorrhée),
antécédent d'allergie ou d'asthme déclenché par la prise de ce médicament ou d'un médicament apparenté, notamment autres anti-inflammatoires non stéroïdiens, aspirine,
antécédents d'allergie à l'un des constituants de ce produit,
ulcère de l'estomac ou du duodénum en évolution,
maladie grave du foie,
maladie grave des reins,
maladie grave du coeur,
lupus érythémateux disséminé.
Faire attention avec ADVIL ENFANTS ET NOURRISSONS 20 mg/ml, suspension buvable en flacon :
En cas de douleurs et/ou de fièvre, ne pas dépasser la dose maximale de 30 mg/kg/jour. En effet, à ces doses, ce médicament peut provoquer des inconvénients parfois graves, qui sont ceux observés avec les médicaments anti-inflammatoires.

AVANT D'UTILISER CE MEDICAMENT, CONSULTER VOTRE MEDECIN, EN CAS :

d'antécédent d'asthme associé à une rhinite chronique, une sinusite chronique ou des polypes dans le nez. L'administration de cette spécialité peut entraîner une crise d'asthme, notamment chez certains sujets allergiques à l'aspirine ou à un anti-inflammatoire non stéroïdien (voir Ne jamais utiliser),
de traitement anticoagulant concomitant. Ce médicament peut entraîner des manifestations gastro-intestinales graves,
d'antécédents digestifs (hernie hiatale, hémorragie digestive, ulcère de l'estomac ou du duodénum anciens),
de maladie du coeur, du foie ou du rein,
de varicelle. Ce médicament est déconseillé en raison d'exceptionnelles infections graves de la peau,
d'intolérance au fructose, de syndrome de malabsorption du glucose et du galactose ou de déficit en sucrase-isomaltase (maladies métaboliques rares). Ce médicament ne doit pas être utilisé en raison de la présence de saccharose et de sorbitol.
AU COURS DU TRAITEMENT :

en cas de troubles de la vue, PREVENIR VOTRE MEDECIN.
en cas d'hémorragie gastro-intestinale, ARRETER LE TRAITEMENT ET CONTACTER IMMEDIATEMENT UN MEDECIN OU UN SERVICE MEDICAL D'URGENCE.
en cas d'apparitions de signes cutanés ou muqueux qui ressemblent à une brûlure (rougeur avec bulles ou cloques, ulcérations), ARRETEZ LE TRAITEMENT ET CONTACTEZ IMMEDIATEMENT UN MEDECIN OU UN SERVICE MEDICAL D'URGENCE.
en cas de signes évocateurs d'allergie à ce médicament, notamment crise d'asthme ou brusque gonflement du visage et du cou (voir Quels sont les effets indésirables éventuels ?), ARRETEZ LE TRAITEMENT ET CONTACTEZ IMMEDIATEMENT UN MEDECIN OU UN SERVICE MEDICAL D'URGENCE.
Ce médicament contient un anti-inflammatoire non stéroïdien : l'ibuprofène. Votre enfant ne doit pas prendre en même temps que ce médicament d'autres médicaments contenant des anti-inflammatoires non stéroïdiens et/ou de l'aspirine. Lisez attentivement la notice des autres médicaments que prend l'enfant afin de vous assurer de l'absence d'anti-inflammatoires non stéroïdiens et/ou d'aspirine.

En cas de diabète ou de régime hypoglucidique (pauvre en sucre), tenir compte de la teneur en  saccharose (0,5 g par ml).

Grossesse
Ce médicament est destiné au nourrisson et à l'enfant.
Cependant, en cas d'utilisation dans des circonstances exceptionnelles par une femme susceptible d'être enceinte, il faut rappeler les faits suivants :

Au cours du premier trimestre de grossesse (12 semaines d'aménorrhée soit 12 semaines après le 1er jour de vos dernières règles), votre médecin peut être amené, si nécessaire, à vous prescrire ce médicament.

De 2,5 à 5 mois de grossesse révolus (12 à 24 semaines d'aménorrhée), ce médicament ne sera utilisé que sur les conseils de votre médecin et en prise brève. L'utilisation prolongée de ce médicament est fortement déconseillée.

Au-delà de 5 mois de grossesse révolus (au-delà de 24 semaines d'aménorrhée), vous ne devez EN AUCUN CAS prendre ce médicament, car ses effets sur votre enfant peuvent avoir des conséquences graves notamment sur un plan cardio-pulmonaire et rénal, et cela même avec une seule prise.

Si vous avez pris ce médicament alors que vous étiez enceinte de plus de cinq mois révolus, parlez en à votre gynécologue obstétricien afin qu'une surveillance adaptée vous soit proposée.

Demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien avant de prendre tout médicament.

Allaitement
Ce médicament passe dans le lait maternel. Par mesure de précaution, il convient d'éviter de l'utiliser pendant l'allaitement.

Demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien avant de prendre tout médicament.

Conduite de véhicules et utilisation de machines :
Dans de rares cas, la prise de ce médicament peut entraîner des vertiges et des troubles de la vue.

Liste des excipients à effet notoire :
Saccharose, glycérol, sorbitol, rouge cochenille A.

Prise ou utilisation d'autres médicaments :
Veuillez indiquer à votre médecin ou à votre pharmacien si votre enfant a pris récemment un autre médicament, notamment des anticoagulants oraux, d'autres anti-inflammatoires non stéroïdiens y compris l'aspirine et ses dérivés, de l'héparine, du lithium, du méthotrexate à fortes doses (supérieures à 15 mg par semaine), même s'il s'agit d'un médicament obtenu sans ordonnance.

La substance active est l'ibuprofène.

Les autres composants sont : de la solution de saccharose, du glycérol, du sorbitol à 70 pour cent (cristallisable), du polysorbate 80, du benzoate de sodium, de l'acide citrique anhydre, de l'édétate de sodium, de la gomme xanthane, de l'arôme fraise (contient de la vanilline), de l'arôme artificiel, de l'acésulfame de potassium, du rouge cochenille A et de l'eau purifiée.

Tous les prix incluent la TVA - hors frais de livraison.
Page mise à jour le 20/09/2018.